#obeir? L’#éducation n’est pas une guerre.
#parents #enfants #Bébé #caprices #autorite #fessee
"L’#obéissance implique un rapport de force alors qu’un #enfant a d’abord besoin de se sentir aimé, écouté et accompagné plutôt que contraint.☆Bref, éduqué et non soumis.☆
Que fait-on lorsqu’on n’exige pas l’obéissance d’un enfant ? On avance plus vite en favorisant l’épanouissement et l’autonomie de l’enfant.

on propose des choix à l’enfant
on fixe des règles avec lui
on montre l’exemple
on écoute les émotions afin que le cerveau de l’enfant soit de nouveau disponible pour apprendre
on capte d’abord son attention en se mettant à son niveau (physiquement)
on formule ce que nous voulons (demande) et non ce que nous ne voulons pas (reproche)
on encourage les intentions et actes que nous souhaitons voir reproduire (renforcement positif)
on parle normalement car les cris bloquent une partie du cerveau des enfants
en employant « nous » et « je » plutôt que « tu »
En gros, quand on ne cherche pas à se faire obéir, on se connecte à l’enfant et cette connexion favorise son développement et la parentalité en général !

Et si nous sommes les seuls à ne plus utiliser le terme « obéir » dans notre entourage et qu’on entend des jugements, il suffit de se dire que ce que pensent les autres ne regardent qu’eux et que chacun fait son possible à son niveau, mais en restant persuadé que tout fonctionne bien mieux dans la bienveillance et l’empathie plutôt que dans la violence."
http://papapositive.fr/non-enfant-na-a-obeir/